Journée Mondiale de la Préservation Numérique en Arménie et Artsakh

Ils sont engagés en Arménie et en Artsakh pour le patrimoine : pour la journée internationale du patrimoine numérique, nous avons décidé de vous parler de nos partenaires en Arménie qui agissent pour la numérisation et la préservation de l'histoire.


View English Version

Gandzasar Monastery
Vue du monastère de Gandzasar - Licence Creative Commons 3.0 fichier original

Depuis plusieurs années, Calfa est engagé dans la numérisation et la promotion des documents manuscrits et imprimés en arménien, accompagnant notamment les institutions d'Arménie et de diaspora dans leurs projets patrimoniaux. L'un des objectifs de cet engagement est de faciliter la découverte des documents par le grand public et d'en simplifier leur étude en apportant aux spécialistes des outils dédiés. Plusieurs institutions en Arménie et en Artsakh sont impliquées dans cette transition numérique et de partage des savoirs, nécessaire pour documenter et comprendre le passé et le présent de l'Arménie. Pour cette journée internationale du patrimoine numérique, nous souhaitons donc mettre l'accent sur quelques-unes des initiatives en cours de nos partenaires sur place, à l'heure où l'Azerbaïdjan œuvre aussi à effacer toute trace de l'histoire arménienne.

WDPD logo

Le Matenadaran, plus grand centre de manuscrits arméniens au monde, est engagé depuis plusieurs années dans la numérisation de ses collections. Environ 6000 manuscrits sont déjà numérisés et certaines copies numériques sont directement disponibles sur le site internet de l'institution, comme le lectionnaire illustré du roi Hetoum II de 1286. En 2015, le Matenadaran a par ailleurs ouvert un centre de recherches à Gandzasar, l'un des plus illustres centres médiévaux de copie de manuscrits arméniens, en Artsakh, et dont la plus ancienne pièce manuscrite qui y soit conservée remonte au XIIIe siècle.

Le TUMO Center de Yerevan a ouvert en 2019-2020 un workshop sur la numérisation 3D d'églises et de monastères. Ils ont notamment numérisé la cathédrale Ghazanchetsots de Sushi (touchée en octobre 2020 par des tirs azéris) et le monastère du XIIIe siècle de Gandzasar en Artsakh.

Modèles 3D disponibles ici :
Ghazanchetsots Cathedral of Shushi
Modèle 3D de la cathédrale de Ghazanchetsots de Shushi

La Bibliothèque Nationale d'Arménie et la bibliothèque scientifique de l'académie des sciences d'Arménie ont massivement investi ces dernières années dans la numérisation de la presse arménienne d'Arménie et de Diaspora, de la littérature classique et des articles scientifiques. Aujourd'hui, c'est plus de 3 000 000 de pages et 147 000 objets numérisés gratuitement consultables en ligne sur leur site et sur leur nouvelle plateforme.

Enfin, les équipes de l'Université Américaine d'Arménie ont créé et alimentent depuis 1999 la Digital Library of Classical Armenian Literature (DIGILIB), qui propose sous forme de textes numérisés l'essentiel de la production arménienne du Ve au XVIIIe siècle.

Il est impossible de mentionner toutes les initiatives en cours dans le domaine. Elles ont toutes un dénominateur commun qui est la sauvegarde, la promotion et l'accessibilité d'un patrimoine national et du patrimoine de l'humanité. Une conférence sur les initiatives en cours dans les domaines de la préservation numérique en Arménie et en Diaspora devait initialement se tenir en novembre 2020. Le Festival Transcaucases ayant été reporté suite au confinement de novembre 2020, nous vous tiendrons informés des nouvelles dates de la conférence.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Télécharger le fichier associé